En naviguant sur ce site vous acceptez que nous utilisions des cookies pour mesurer notre audience, vous proposer des fonctionnalités sociales, des contenus et publicités éventuellement personnalisés.

Consultation type d'ostéopathie à Boulogne-Billancourt (92)


La consultation chez un ostéopathe dure généralement 45 min.

Une douleur peut, selon la cause, nécessiter une prise en charge sur une ou plusieurs séances.

Une séance se décrit en 3 étapes :

- L’interrogatoire

Il concerne les antécédents médicaux, traumatiques et pathologiques.
Il prend en compte les examens médicaux récents (imagerie, sanguin et urinaire).


- Les tests

Les tests cliniques investiguent les structures du corps : os, nerfs, muscles, ligaments, etc.
Ils permettent de mettre en évidence de façon précise le tissu douloureux.
Ainsi, l’ostéopathe s’assure de la prise en charge de la douleur et de son ressort. Les tests ostéopathiques sont des tests de posture et de mobilité.


- Le traitement

Le traitement ostéopathique s’applique sur l’ensemble du corps. Il est fréquent que l’ostéopathe se concentre à équilibrer des structures qui se trouvent à distance de la zone douloureuse ; la douleur n’étant qu’un mode d’expression du corps pour informer de l’existence d’une hypersollicitation. Ainsi, l’essentiel du travail se portera sur l’environnement de la région en souffrance et à distance de celle-ci.

Le traitement est non douloureux. Il vise à rétablir une parfaite mobilité et un parfait équilibre du corps dans son intégralité. Il a pour but de permettre à l’organisme de mobiliser tout son potentiel d’auto guérison. Il diminue l’inflammation, donc la douleur.

Il faut attendre 48 h pour que le corps intègre totalement le traitement.

Durant ces 48 h, de petites douleurs résiduelles peuvent persister.

Prise de rendez-vous

Prendre rendez-vous en ligne

Plan

Le cabinet d'ostéopathie de Marion Régis est situé dans le centre-ville de Boulogne-Billancourt, dans le département des Hauts-de-Seine (92), à proximité de la station de métro Billancourt - ligne 9.